Diagnostiquez vos atouts nutritionnels et valorisez les !

Du 9 au 10 septembre

Nadège PERRET, notre Madame NUTRITION, nous explique pourquoi et comment procéder ?

NOVALIM-ALIMENTEC accompagne les entreprises agroalimentaires dans leurs projets d’innovation depuis plus de 15 ans.

Cette expertise s’appuie notamment sur les compétences techniques de nos ingénieures agroalimentaires qui suivent et participent à l’actualité réglementaire de la filière agroalimentaire.

Nadège PERRET co-auteur du guide national de référence "Qualité nutritionnelle - guide pratique du diagnostic à la maitrise "de l’ACTIA anime une action collective sur la double thématique de l’innovation et de la valorisation des atouts nutritionnels des produits alimentaires.

Nadège, chargée de mission innovation répond à nos questions :

Nadège, comment est née cette action collective ?

Nous avons répondu à un appel à projets initié par la DRAAF sur le thème du financement de l’innovation et la nutrition dans l’optique d’augmenter la compétitivité des PME d’Auvergne Rhône-Alpes.
Et notre projet a été retenu

Quels sont les axes développés dans cette action collective ?
Ils sont multiples et peuvent se résumer ainsi :

- Répondre aux tendances des consommateurs qui cherchent des produits naturels et bon/sain pour la santé.
Nous aidons les professionnels à mettre en avant la naturalité de leur produits et à communiquer sur les atouts nutritionnels. Dommage d’avoir le potentiel et de ne pas l’exploiter...

- 2ème enjeu, répondre aux contraintes rencontrées par les industriels notamment au niveau de l’application réglementaire concernant la mise en place de la déclaration nutritionnelle.
Nous leur proposons une méthodologie pratico-pratique sur la base d’un guide national du RMT Nutriprevius réunissant les « experts nutrition ».
Vous pouvez découvrir ci-contre les différentes étapes du diagnostic nutritionnel

Cette action collective s’adresse à quels types d’entreprises/participants ?
Elle s’adresse à des entreprises artisanales (agriculteurs-transformateurs / petite industries) avec un savoir-faire et qui accorde une importance à la qualité des ingrédients et du produit fini. La qualité peut ainsi être de nature nutritionnelle

Les profils sont variés. Il peut s’agir du gérant (stratégie / positionnement de l’entreprise, budget alloué au développement/communication, etc.), du responsable qualité (achat Matières Premières, calcul nutritionnel, mentions d’étiquetage, etc.), R&D (nouveaux produits), production (condition de fabrication, impact du process, contraintes technologiques du matériel / des produits, etc.), marketing (communication).

Nous offrons la possibilité à l’entreprise d’inscrire sans surcoût 2 personnes d’une même entreprise.

Comment s’organise l’action ?
Nous démarrons par 2 jours en collectif (interentreprises) puis 2 jours et demi d’accompagnement individuel.
Le volet collectif permet des retours d’expérience d’autres entreprises, également de rompre l’isolement par rapport à des problématiques communes.
C’est un dispositif pratico-pratique qui fournit de nombreux exemples, sources d’information, conseils et astuces
L’accompagnement individuel permet une mise en pratique.

Quel est le coût pour l’entreprise et quand peut-on s’inscrire ?
Le module coûte 1500 € pour 4 jours et demi avec la possibilité de prise en charge par OPCA donc potentiellement gratuit pour l’entreprise.
La prochaine session démarre en début d’été voire à la rentrée de septembre.
Vous pouvez vous inscrire ci-contre Bulletin d’inscription

Une première session a démarré en début d’année, quels sont les retours ?
Effectivement cinq entreprises ont participé à la 1ère édition (2 de l’ain et 3 de l’isère). Elles travaillent dans les secteurs de la charcuterie, la boulangerie, la biscuiterie et des produits pour sportifs.
100% des participants ont exprimé une satisfaction globale de bonne à très bonne à l’issue de la formation collective
Les retours portent sur : « le bon rythme et la richesse des informations », « des exemples et des animations qui aident à la compréhension », « échanges enrichissants car venant de milieux différents nos problématiques restent semblables ».

Merci Nadège pour ces éléments. En savoir plus : suivre le lien